George Harrison sur l’état du monde et la vie

Sans doute enregistrée durant sa période post-beatlienne, cette vidéo relate la vision de George Harrison sur la précarité, l’état du monde et notre rapport à celui-ci en regard de l’autre monde — celui de l’intérieur.

C’est un témoignage saisissant, notamment en raison du ton placide — tel celui d’un vieux sage — emprunté par le promoteur de la spiritualité chez les Beatles.

Le contenu textuel de cette vidéo est ci-après retranscrit dans sa version originale, suivi d’une traduction en français.

Transcription de la vidéo

Well, [I’m] you know, I’m unhappy about the world being concreted over and the forests chopped down and the air polluted and the fact that the planet is in the control of mad people.

You know, people who are crazy, people who are greedy, all these […], people who are selling the rain forests, and, you know, any forests, just selling it because they make some money, [without…]

You know, I’m very unhappy about that…

But I have a long time view which is “All things must pass.

I mean, before it used to be maybe they gonna blow us with H-bombs, but even that, I thought, it doesn’t really matter…

They can’t destroy what’s within ourselves…

Krishna says “There is no time when we didn’t exist and there will be no time when we cease to exist.

The only thing that changes is the body.

So, even if they’re blowing us with H-bombs, our soul will stay in our —other— astral body and the only thing that won’t be here was physical…

So, you know I’m sad about the world but I looked at it from within [inaudible]…

George Harrison

Traduction en français

Eh bien [je suis] vous savez, je suis malheureux d’un monde qui devient tout bétonné, où les forêts sont abattues, où l’air est pollué, et le fait que la planète soit sous le contrôle de personnes dérangées.

Vous savez, ces gens qui sont fous, ces gens qui sont avides, tous ces gens qui vendent les forêts tropicales et, vous savez, n’importe quelles forêts, les vendre parce qu’ils font de l’argent, [sans…]

Vous savez, je suis très malheureux à ce sujet…

Mais ma vision à long terme est « Toutes les choses doivent passer ».

Je veux dire, avant c’était qu’ils allaient nous faire sauter avec la bombe H, mais même à cela, je pense, que cela n’importe pas vraiment…

Ils ne peuvent pas détruire ce qui est à l’intérieur de nous…

Krishna dit : « Il n’y a pas eu de temps où nous n’existions pas et il n’y aura pas de temps où nous cesserons d’exister ».

La seule chose qui change, c’est le corps.

Donc, même s’ils nous font tous sauter avec des bombes H, notre âme demeurera dans notre — autre — corps astral et la seule chose qui ne sera pas est physique…

Donc, vous savez que je suis triste sur l’état du monde, mais je l’ai observé de l’intérieur [inaudible] …

George Harrison (traduction dharma blues)

Mots-clés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *